Effondrement d’une dalle de béton : le PDG du parc olympique se veut rassurant

Philippe
Philippe Beauchemin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le président et directeur général du Parc olympique, David Heurtel, se veut rassurant à la suite de l'effondrement, ce dimanche 4 mars, d'une dalle de béton dans un stationnement souterrain : le site du Parc olympique, le stade et la tour, sont sécuritaires.

« En 2009, la firme Dessau a fait une analyse des infrastructures et des installations, du stade, de la tour et du centre sportif. Tout est en bon état. De plus, le gouvernement du Québec investit 90 M$ sur cinq ans pour poursuivre l’entretien du parc. Alors, il n’y a aucun lien à faire entre ce stationnement et le Stade olympique, qui est situé à des centaines de mètres d’ici », dit M. Heurtel.

L’effondrement d’une dalle dans l’entrée des stationnements B1 et B2 entraîne la fermeture des deux entrées, et ce, jusqu’à nouvel ordre. D’autres stationnements demeurent tout de même disponibles, via les entrées sur Pierre-de-Coubertin et Pie-IX. Toutes les installations du Parc olympique, le Biodôme et le cinéma StarCité sont également accessibles au public, et les travaux de construction du futur planétarium et du stade Saputo, se poursuivent.

Richard Legendre, le vice-président exécutif de l’Impact confirme : « Le chantier reste en service, même si nous ne sommes pas à 100%. On garde le même échéancier, soit le 16 juin, pour la fin des travaux. D’ici là, les matchs de notre club seront joués au Stade olympique, un endroit que l’on sait tous très sécuritaire. »

Le match d’ouverture de l’Impact, prévu le 17 mars, s’y déroulera tel que prévu, confirme t-on.

Responsabilité

L’effondrement de la dalle aurait peut-être été causé par une surcharge de terre provenant du chantier de construction du stade Saputo, justement.

« On a commencé à enlever la terre et on est à déterminer l’ensemble des ramifications pour bien comprendre, explique M. Heurtel. Une fois la terre enlevée, on verra l’étendue des dommages causés. Ensuite, avec les autorités du Parc olympique et les entrepreneurs présents sur le site du stade Saputo, on déterminera ce qui s’est passé au cours des derniers jours pour comprendre pourquoi il y avait de la terre là. »

Chez L’impact, on dit ne pas encore savoir pourquoi un amoncellement de terre se trouvait au dessus des stationnements souterrains du Parc olympique. « Nous collaborons déjà aux différentes enquêtes menées par la Régie olympique et la CSST. Il faudra établir les causes et responsabilités de chacun dans cette histoire. Il y a des questions d’assurance aussi dans tout cela », souligne M. Legendre.

La Ministre du Tourisme, Nicole Ménard a tenu à dire que cet événement ne devait pas freiner les visiteurs qui veulent aller sur le site olympique. « On continue à travailler, à faire la promotion des installations olympiques et on invite d’ailleurs les gens à venir visiter le Stade, la Tour et toutes les installations qui sont là : il n’y a pas de danger. »

Organisations: Dessau, Régie olympique, CSST

Lieux géographiques: Québec, La Tour

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires