Marronniers de Saint-Léonard, bientôt réfugiés dans Rosemont – La Petite-Patrie?

Philippe
Philippe Beauchemin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après que l’arrondissement Saint-Léonard ait ouvert la porte au remplacement des 142 marronniers mâtures présents sur son territoire, l’administration de Rosemont – La Petite-Patrie (RPP) offre de les recueillir. Les élus voteront d’ailleurs une motion en ce sens au conseil de lundi soir, motion qu’ils feront parvenir aux décideurs du quartier voisin par la suite.

La chute de marrons est-il dangeureuse au point d'offrir aux citoyens qui le désirent d'enlever les marronniers ? 

Pour le maire de Rosemont – La Petite-Patrie, François W. Croteau, la décision de remplacer des arbres-mâtures sur la base de simples plaintes que « des marrons peuvent tomber de l’arbre, et donc, être dangereux », n’a pas de sens.

« Nous avons une politique de l’arbre à Montréal très stricte sur ce point : il faut d’abord s’assurer qu’on a épuisé toutes les possibilités avant d’enlever des arbres. On le fait quand ils sont malades et qu’il y a des risques que des branches ou que branches tombent. Que des marrons puissent être un danger quand ils se détachent des feuilles des arbres, non, ce n’est pas une raison suffisante pour procéder au remplacement d’arbres matures si importants dans la lutte aux îlots de chaleur. Vous imaginez si on prenait une telle décision à Paris, là où il y a 15 000 marronniers? C’est impensable! »

M. Croteau indique donc qu’il a l’intention de demander aux élus locaux de voter une motion stipulant que les marronniers enlevés pourront trouver « refuge » sur le territoire de RPP. « On offre de les recueillir chez nous s’ils (les citoyens) n’en veulent plus à Saint-Léonard. Ça va nous faire plaisir! »

À Saint-Léonard, la chargée de communications Julie Blais indique que l’administration locale ne souhaitait faire de commentaires pour le moment étant donné que le maire de l’arrondissement, Michel Bissonnet, est en vacances et reviens le 4 février, pour la prochaine séance du conseil. Toutefois, elle mentionne que les élus reviendront sur cette nouvelle politique lors de leur prochain caucus.

Organisations: Julie Blais

Lieux géographiques: Saint-Léonard, Rosemont, Montréal Paris Territoire de RPP

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Alex
    01 février 2013 - 17:06

    Hein?!! >"En remplaçant des arbres qui causent beaucoup de problèmes de sécurité et de propreté par d’autres arbres qui seront plus grands, plus gros et plus feuillus, nous pourrons ainsi mieux assurer la pérennité de notre forêt urbaine et accroître notre indice de canopée; indice qui est actuellement l’un des plus faibles sur l’île de Montréal"

  • Johanne Rochefort
    01 février 2013 - 07:05

    J'ajoute qu'au printemps, les maronniers en fleurs sont superbes! Ce serait un sacrilège de les sacrifier. Merci M Croteau de protéger les arbres. Vive Projet Montréal! Johanne Rochefort

  • G. Strathmore
    31 janvier 2013 - 21:57

    How is it that one borough can singlehandedly decide to destroy its precious resources and simultaneously go against all of the policies that it professes to hold so dear? The gesture is a blatant slap in the face to the city's sustainable development and tree policies. It is dispicable to witness such hypocracy, especially in time when the accountability of our government is on the line. Our trees should not have to pay for such shoddy management. We should know by now that trees provide countless benefits to our environment, society and quality of life. Instead of chopping down perfectly suitable urban trees, St-Leonard should not only be saving the few trees that they have but they should be planting more!

  • George Strathmore
    31 janvier 2013 - 21:56

    How is it that one borough can singlehandedly decide to destroy its precious resources and simultaneously go against all of the policies that it professes to hold so dear? The gesture is a blatant slap in the face to the city's sustainable development and tree policies. It is dispicable to witness such hypocracy, especially in time when the accountability of our government is on the line. Our trees should not have to pay for such shoddy management. We should know by now that trees provide countless benefits to our environment, society and quality of life. Instead of chopping down perfectly suitable urban trees, St-Leonard should not only be saving the few trees that they have but they should be planting more!

  • George Strathmore
    31 janvier 2013 - 21:55

    How is it that one borough can singlehandedly decide to destroy its precious resources and simultaneously go against all of the policies that it professes to hold so dear? The gesture is a blatant slap in the face to the city's sustainable development and tree policies. It is dispicable to witness such hypocracy, especially in time when the accountability of our government is on the line. Our trees should not have to pay for such shoddy management. We should know by now that trees provide countless benefits to our environment, society and quality of life. Instead of chopping down perfectly suitable urban trees, St-Leonard should not only be saving the few trees that they have but they should be planting more!

  • Bruno
    31 janvier 2013 - 11:37

    Je lève mon chapeau à cet élu qui semble comprendre l'importance des arbres !!! Abattre des arbres matures pour ne pas avoir à ramasser les fruits qui en tombent. Franchement !?! Et après quoi, on abattra les érables pour ne pas avoir à ramasser leurs feuilles à l'automne? Les arbres sont pourtant si précieux en ville. Pour contrer le phénomène d'îlot de chaleur, oui, mais leur rôle dans l'amélioration de qualité de l'air est aussi notable... et précieux à une époque où la pollution atmosphérique fait bondir les problèmes de santé respiratoire.