Montréal vue par… Dany Bédar

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dany Bédar roule sa bosse dans l'industrie musicale depuis plus de 10 ans. D'abord au sein du groupe La Chicane, puis en solo, le succès lui a toujours souri. Aujourd'hui, le musicien occupe une place de choix dans la colonie artistique québécoise. Bien que fort occupé par sa tournée «III», le sympathique artiste a accepté de se confier à nous, entre deux concerts.

Montréal vue par… Dany Bédar

Dany Bédar a fait confiance à Michel Courtemanche pour la mise en scène de ce spectacle. Il s'assurait d'une telle collaboration pour la première fois et l'expérience a été un succès. «On a eu beaucoup de plaisir. C'était très drôle! Avec Michel Courtemanche, il fallait s'y attendre», dit-il.

Ce dernier album marque un tournant dans sa carrière et dans sa vie personnelle. Après avoir traversé une période sombre et fait face aux foudres des médias à son endroit, l'homme de 32 ans voit maintenant l'avenir avec optimisme. «J'ai décidé d'évoluer et de vivre pour moi-même. À mon âge, on sait ce qu'on veut et ce qu'on ne veut pas. Je recommence presque à zéro une carrière qui n'avait pas débuté à mon image», explique-t-il.

Originaire d'Abitibi, Dany Bédar habite maintenant Montréal pour les besoins de sa carrière. Il avoue toutefois vouer une affection toute particulière à sa ville d'origine. «Mon cœur est encore à Val-d'Or. C'est toujours agréable d'y retourner et de voir ma familles et mes vieux amis», confie-t-il.

Il aura sans doute l'occasion de s'y rendre cet été, à moto, puisqu'il s'agit là de l'autre grande passion du chanteur. «Je serais capable de vivre sans ma guitare, mais pas sans ma moto!»

Bien qu'il ne puisse s'offrir ce luxe que depuis quelques années, il a été plongé dans cet univers dès son plus jeune âge, puisque son père et son grand-père étaient eux aussi des adeptes. Ce passe-temps représente pour lui un moyen de faire le vide et de décrocher du quotidien.

Bien que la hâte de s'évader au dos de sa moto le tenaille, Dany Bédar n'en est pas moins enthousiaste pour ce qui est de la continuité de sa tournée, qui se tiendra jusqu'au 30 mai. Il se produira, entre autres, à l'étoile du quartier Dix30 le 17 mai et à Laval le 22 mai.

Pour manger: À la maison… C'est toujours meilleur!

Pour flâner: Au Tim Horton de Terrebonne (1030, boulevard Moody), une journée d'été où il fait beau et chaud, à parler de nos Harley

Pour sortir: Le Pub Cartierville (5781, boulevard Gouin Ouest)

Pour lire: Dans un parc du boulevard Gouin À découvrir: Restaurant Paulo & Suzanne (5501, boulevard Gouin Ouest) À fuir: Le Plateau Mont-Royal! Propos recueillis par Sophie Tremblay

Organisations: Boulevard Gouin Ouest

Lieux géographiques: Montréal, Val-d'Or, Laval Boulevard Moody Parc du boulevard Gouin Plateau Mont-Royal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires